Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 13:18

 

Trouver les mots

pour dire ce qui me travaille depuis longtemps déjà

mais qui est parfois difficile à exprimer de manière juste et précise,

sans qu'il y ait de confusion possible.

 

Trouver les mots pour dire ce qu'est un trajet.

Celui du dessin, de la peinture,

d'un atelier dans l'ombre ou baigné de soleil.

D'un chemin fait,

commencé là, haute comme trois pommes, 

à regarder les mains d'une maman, d'un papa,

à les voir dessiner, transformer la matière,

vivre.


D'un chemin qui se poursuit, à l'école.

Des dessins par centaines (Oui!),

des ras-le-bol, des découvertes, des erreurs,

des apprentissages,

de la couleur, des lignes, du papier froissé,

du sens donné, de la composition, des proportions...

Des impossibilités, des maladresses, de la ténacité.


Des doutes aussi, et de la volonté,

chercher, s'accrocher.

 

D'un chemin qui continue.

S'inventer une profession 

 – “Ah vous êtes peintre, et, vous en vivez?”. (Oui!)

Ne pas savoir où chercher, où aller, comment exister,

butter contre les cailloux, les ignorances, les difficultés,

puis, petit à petit, trouver.

 

Bref, un trajet.

 

J'ai fait le choix, il y a bientôt trente ans, 

d'exercer un métier dans lequel mes mains pourraient vivre et s'exprimer,

et tout le reste de moi les accompagner.


Je m'en suis donné les moyens,

et rien n'est jamais gagné. 

Chaque jour est à inventer. 

 

Ces images, un peu partout en France, et ailleurs,

petits carrés de papier sur tourniquets, 

cartes à garder, à envoyer,

ne sont pas seulement le fruit d'une idée.


Elles sont avant tout celui d'un trajet.

 

Régulièrement on me demande l'autorisation de les utiliser,

pour en faire ceci ou cela,

les appliquer ici ou là,

les transformer, les multiplier, se les approprier,

les soumettre à d'autres envies ou idées,

les rentabiliser (Oui!)

 

Il m'arrive d'accepter,

quand le cadre reste celui du respect, de la non-lucrativité.

Loin de moi l'idée de les mettre sous clef.


Ce que j'aime dans une carte, 
c'est justement que c'est un petit objet que chacun peut s'approprier.


Mais,

détenir la carte ne veut pas dire détenir le dessin,

moins encore le trajet de celle ou celui qui l'a engendré.

Son histoire, ses failles, sa lumière, sa sensibilité. 

 

Ces images-là je ne les ai pas volées,

je les ai construites avec ce que je suis.

 

Pour ça je me suis nourrie (Oui!),

j'ai observé, regardé, baladé ma curiosité,

mais tout ça je l'ai digéré.

 

Ces images-là,

ce travail-là,

font aujourd'hui vivre ma famille et moi.

 

Je souhaite plus que tout continuer à les partager,

à les proposer,

et aussi à inventer avec d'autres, à collaborer,

à les offrir si c'est mon souhait.

Mais je me dois de les défendre,

contre celles et ceux qui croient qu'elles ne sont que matière à exploiter.


Derrière l'encre et le papier, il y a quelqu'un,

une histoire,

une vie, 

un trajet.

 

Ces images-là ne sont pas libres de droits,

et toute utilisation faite sans mon accord, dans un but lucratif

– reproduction, même peinte, sur toile, bijoux, vêtements, maroquinerie, visuels destinés à de la

 communication... pour donner quelques exemples existants (Oui, hélas...) –

porte atteinte à la propriété intellectuelle et s'apparente à du vol.

 

Voilà,

ces mots-là,

pour moi et tous ceux qui comme moi ont fait le choix de ces métiers,

où tout est toujours à inventer,

je devais les poser.

 


 

cartes003.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by gaelle boissonnard
commenter cet article

commentaires

corinne60 05/11/2013 14:19

l'indélicatesse et le non respect sont partout................mais je continue de croire en la beauté du monde ...........et j'aime votre univers!Merci pour les jolies balades............

manoucarre 04/11/2013 22:24

Bonsoir,

Il y a quelques temps déjà je vous avais contacté afin d'utiliser vos dessins et les transformer en broderie et vous avez refusé. J'ai respecté votre souhait et j'ai ainsi garder pour moi les
modèles que j'avais fait. Je comprends votre colère étant moi-même une créatrice depuis maintenant 8 ans mais n'ayant pas la joie d'en vivre malheureusement. Mais sachez que je continue à
collectionner vos cartes et à les transformer en broderie pour mon plaisir personnel.
Amicalement
Emmanuelle

elobibie 23/10/2013 08:08

J' adore vos cartes et je les achète souvent pour décorer la maison ou pour ma correspondance...Et, aujourd'hui je découvre votre blog et je suis subjuguée par votre poésie alors bravo l'artiste
que j'admire avec un grand A

fabien 20/10/2013 19:45

superbe composition. chapeau

Malou 17/05/2013 23:15

Quand on admire un(e) artiste on est toujours intimidé, c'est mon cas.
Cette fois, j'ose !
J'ose vous dire combien je suis touchée par votre billet. Combien depuis fort longtemps, j'apprécie vos créations. Elles sont mes petites bulles de bonheur.

Merci de partager votre sensibilité, votre poésie.
Je vous souhaite d'être entendue, que votre petite musique intérieure ne soit plus troublée par des personnes sans scrupules, que nous puissions encore longtemps suivre les perles que vous semez.

gaelle boissonnard 12/06/2013 16:31



Merci, merci, merci...
Que dire de plus?